Symposium Yoga et Santé

Symposium Yoga et Santé

Quelques commentaires sur

le Symposium International Yoga et Santé

 

Nous étions plusieurs du Centre Culturel de Yoga à participer au Symposium International Yoga et Santé, organisé par l’association The Art of Living le 18 mai dernier à la Cité des Sciences de Paris. Le but de cette rencontre était de recueillir auprès d’éminents chercheurs des données validant l’efficacité d’une pratique yogique régulière sur la santé physique et mentale. Pas de déception de ce côté-là. Les effets biochimiques sont largement avérés. Nous avons apprécié les interventions et les rapports des scientifiques sur ces thèmes et remarqué l’importance de l’épigénétique. Autre sujet sensible : le maintien de l’équilibre du système nerveux autonome pour résister au stress. Le succès du yoga tient précisément à la capacité qu’il a de dissoudre le stress grâce à son impact sur le corps profond. Les scientifiques constatent que le yoga influe – statistiques à l’appui - sur l’état de santé général. On regrette au passage que la France ne se distingue pas par son empressement à mener des recherches sur le sujet à l’exception peut-être du Docteur Jocelyne Borel-Kuhner qui dirige à l’hôpital d’Eaubonne un service de yogathérapie portant sur le traitement de la douleur.

La faveur dont jouit le yoga n’est pas moindre chez nous qu’en Italie, en Norvège, en Allemagne, en Inde, pays qui étaient représentés par des chercheurs de pointe. Espérons que la nouvelle génération formée au yoga à l’école, fera surgir de ses rangs des biologistes et autres spécialistes qui auront à cœur de promouvoir la science du yoga en coopération avec la communauté médicale.

La mise en relation de recherches internationales demandera encore des années. Elle est déjà en cours mais il importe que les protocoles communs soient clairement décrits. Les scientifiques présents montraient dans leur rapport qu’ils utilisaient des formes de pratiques puisées, qui dans le hatha yoga, qui dans le kriya yoga, des techniques trop différentes pour que les expérimentations soient mises en parallèle. Il est nécessaire que les résultats obtenus s’appuient sur des critères déterminés en préalable. Autre point relativement laissé pour compte : le rôle du psychisme dans la guérison. Stéphane Haskell, qui avait été paralysé pendant des années, réalisateur et auteur bien connu du livre et film Respire, était présent. Il remarquait justement l’influence de la visualisation positive sur son retour à la souplesse et à une vie normale.

Il semble bien que ce premier colloque ouvre la porte à d’autres rencontres passionnantes entre le yoga et la science contemporaine.

 Micheline Flak.

La plus grande faute des médecins est d'essayer de
guérir le corps sans guérir le mental.
Le corps et le mental ne font qu'un.

Platon

Il existe deux types de maladies:
celles d'ordre physique et celles d'ordre mental.
Elles dépendent les unes des autres.
Les troubles mentaux se logent dans le corps
et les troubles physiques dans le mental.

Le Mahabharata

Posted on 11/06/2018 Actualités 0 27

Laisser un commentaireLeave a Reply

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Archives

Catégories

Derniers commentaires

Pas de commentaires

Recherche sur le blog

Précédent

No products

To be determined Livraison
0.00€ Total

Commander