Yoga et Musique

Yoga et Musique

L’archétype le plus populaire de la musique associée au sacré, est celle du dieu Krishna jouant de la flûte et par là, subjuguant tous les cœurs. A elle seule, l’image souriante symbolise le bhakti yoga, le yoga de l’amour universel. On place dans cette catégorie le nada yoga, celui du son subtil qui, en court-circuitant l’intellect, éveille la pure conscience.

La plupart du temps, l’écoute de morceaux qu’on aime, crée un état de bien-être et de joie. La transcendance est d’un autre ordre. Le type de musique - superficielle ou profonde - ainsi que la disposition naturelle de l’auditeur, donnent au ressenti une qualité plus ou moins élevée. A l’écoute d’un concert de musique classique- orientale ou occidentale-, un mélomane confirmé est à même d’éprouver une expérience de niveau semblable à celle d’un méditant entraîné. Une telle absorption n’entre pas dans le registre commun. Il existe des moyens plus abordables de bénéficier de l’harmonie des sons. Par exemple, les amateurs de chorale vous diront qu’ils se sentent revitalisés par le fait de chanter ensemble et de porter attention au souffle et au corps que la voix met en résonance.

Et aux pratiquants de yoga, quelle musique ouvrira la porte d’une méditation spontanée ? La réponse est le kirtan, un moyen ouvert à tous qui a ses lettres de noblesse et se pratique comme suit : une personne chante un mantra et le groupe reprend en chœur. La répétition, même si elle ne dure que quelques minutes avant ou après un cours, crée in fine un vide plein, un espace au-dedans de soi où vibre le silence.

 Micheline Flak

 

Paru dans le Journal du Yoga de Avril 2017 n°182

Posted on 04/04/2017 Les Satsangs de Micheline Flak 0 359

Laisser un commentaireLeave a Reply

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Blog archives

Blog categories

Derniers commentaires

Pas de commentaires

Recherche sur le blog

Précédent
Suivant

No products

To be determined Livraison
0.00€ Total

Commander